L'abeille dans les traditions

 

La ruche dans le symbolisme

Symbole universel

La ruche, maison des abeilles, en tant que maison est rassurante, protectrice, maternelle. En tant que collectivité, symbole de travail et de labeur.

Iconologie de la ruche

Iconographie profane

Elle prend diverses interprétations:
- attribut de l'espérance, notamment pour l'apiculteur. Ainsi, au XVe siècle une allégorie nous la montre tenant de la main une ruche et de l'autre une bêche et 3 faucilles, la ruche matérialisant l'espoir du paysan.
Elle apparaît dans les manuscrits du XVe siècle, sur une gravure de Volghterr l'Ancien et de Bruegel l'Ancienphoto
L'Espérance- Bruegel (1559)
Ici, la ruche est portée sur la tête
; ce dessin sera repris par Ph. Galle qui fera une seconde gravure.
- attribut de l'assuiditéphoto par Jost Ammam
- gravuregravureattribut de l'activité dans les œuvres de Jean van der Noot, auteur de divers écrits poétiques en français et en flamand, empruntés au Songe de Poliphile de Francesco Colonna.

En d'autres lieux, la ruche représente l'alliance des trois ordres: Clergé, Noblesse et Tiers-Etat, alors que la figure principale représente le Tiers-Etat soutenant la France ornée du lys royal, assisté mollement par la Noblesse et le Clergé.

La Franc-maçonnerie

photoDans la franc-maçonnerie, la ruche représente la photopersévérance et le travail continu pour la construction du Temple. Pour ceci, l'abeille trouve toujours la lumière afin de récolter le nectar qui produira le miel. La ruche représente ainsi la loge maçonnique où l'initié doit travailler tout au long de sa vie pour extraire le meilleur de lui-même sous le regard du "Grand Architecte de l'Univers"; ce qui nous est présenté sur les tabliers maçonniques mais aussi sur les diplomesphoto ou accessoires appartenant aux maçons.

Le compagnonnage

photoLa ruche, symbole compagnonnique comme attribut central, symbolisait l’activité organisée, du moins dans le lieu- la cayenne compagnonnique- où celle-ci s’exerçait. L’Union Compagnonnique a supprimé la ruche et les abeilles lors de sa création en 1889.
L’ancêtre de l’actuelle Union Compagnonnique des Devoirs Unis, la Fédération Compagnonnique De Tous Les Devoirs Réunis - F.C.D.T.L.D.R.- portait une ruche avec 7 abeilles, avec les couleurs compagnonniques.

L'alchimie

photophotoAu château de Dampierre-sur-Boutonne, un caisson représente un garçon qui taille une ruche, le toit à terre, de son glaive accompagnée de la devise "MELITVS GLADIVS"; des écrits attribuent à cette figure un signe lié à l'alchimie, de même que la ruche présente à l'hôtel Lallemant de Bourges.
gravure On la retrouvera également dans les ouvrages d'alchimie, comme frontispice de l'"Examen Fucorum" de Michel Maier où l'abeille avec la ruche réalise l'alliance du terrestre et de l'aérien.

Emblèmes et devises- XVIIe siècle

Dans l'œuvre de Cesare Ripa, dans "Les Quatre Âges et premièrement de celuy de l'homme en général", la ruche est présente dans l'âge d'orphoto et représente la vie douce que menoient alors les créatures vivantes...

Johannes Sambucus nous définit la ruche comme l'exemple de l'état universel, la démocratie, en opposant le fonctionnement de la ruche et la société des hommes.

Passer la souris sur l'image pour lire le poème qui l'accompagne.

Universus status- ἢ λαοκρατία
gravureLes poëtes ont dict des fourmis la naissance
De l'homme avoir esté extraite quelque fois,
Dont elles ont encor le sens & prévoyance:
Toutefois elles vont libres de toutes loix,
S'amassant par les monts en troupes desbandées
Sans estre par un roy, ou par un chef guidées.
Peu de cas les esmeut, sans ordre & sans conduicte,
Elles sont seulement poussées de fureur,
Un grand bruit estonnant les met toutes en fuiste,
En cependant qu'aux champs le soigneux laboureur
Rassemble les esseins de ses avettes belles,
Pour habiter encor dans les rûches nouvelles.
Lors que les citoyens vivent sans ordonnance,
Chacun voulant regnerà sa discretion,
Le droict n'a point de lieu, aussi n'a la puissance,
Il n'y a que tumulte & que sedition.
Le bon pour recompense a seulement envie,
Et la mechanceté est toujours impunie.
Ainsi qu'un tourbillon predisant la tourmente
Sur les bords sablonneux d'Ocean irrité:
Ainsi est leur police à jamais inconstante.
Laisse-les si tu veux vivre en tranquillité,
Et si tu veux ensuyure une ferme constance:
Car on ne trouve point au peuple d'asseurance.

Johannes Sambucus- Les Emblemes- 1567

 
 
Daniel Heinsius, Ambacht van Cupido, à partir de: Nederduytsche Poemata (1616)
Consilia media fugienda Nulli secretum patet
gravure gravure
Point de milieu Nul n'y pénètre le secret

Pour le R.P. Pierre le Moyne, la ruche sera le symbole d'une petite république
...il se voit une ruche,dans laquelle
une autre essain d'Abeilles occupé
selon les employs & les offices que
la Nature donne à chacune, travaille
au bien commun de sa petite Répu-
blique. Et le Mot ajousté à la figure,
représente les richesses que la
France reçoit de la multitude de
ses Peuples.
et de ses richesses.

Dans le monde de l'édition

gravureLes frontispices sont des images qui veulent par leurs interprétations, figurer le contenu d'un ouvrage. Ainsi dans un des frontispices de l'oeuvre "Les Délices des Pays-Bas" figure parmi d'autres figures symboliques la déesse Cérès avec ses attributs dont une ruche signifiant la richesse du pays et le labeur de ses habitants.
photoDe même, on retrouvera la ruche dans le frontispice de "Les délices de la Grand'Bretagne et de l'Irlande", du "Cours complet d'agriculture" de l'abbé Rozier, "Le livre des abeilles" de Thomas de Cantimpré, "Bykorf des Gemoeds" de Jan Luyken, la Vulgate de 1618, les oeuvres d'Anselme Crignon d'Ouzouer, ou encore "La vie des abeilles" de Maeterlink, etc...
Sur certains ouvrages, des scènes d'apiculture ou des ruches, sont présentées, toutes se rapportant à l'intrigue ou au sujet du livre, ou encore pour situer les conditions de vie d'un personnagegravure
Comme ici pour marquer la vie simple de Philoclès exilé.
Etudes de la nature - B. de Saint-Pierre.

Sur les diplômes, elle figurait quelquefois, à fiotiari sur ceux de l'époque de Napoléon III
Détail d'un diplôme de la Société Impériale
des Sciences, de l'Agriculture et des Arts de Lille.

Iconographie chrétienne

photoLa ruche est l'attribut de saint Ambroise, Bernard et Jean Chrysostome.

Dans les armoiries

Des villes

Comme l'abeille, les ruches figurant sur les blasons de nombreuses villes, symbolisent leurs activités mais surtout la coopération entre leurs habitants pour le bien de tous. Parmi celles-ci on peut nommer:
- Alsace: Heimersdorf dont la ruche pourrait être une référence à un verset du psaume "Qu'il est agréable pour les frères de demeurer ensemble", dans la maison commune sous une autorité unique.
- Aquitaine: Alçay-Alçabéhéty-Sunharette dont on peut penser que ces armoiries font appel à l'ensemble de la population pour faire fuir l'ennemi venu pour s'accaparer ses trésors, Arcachon dont la ruche rappelle, au XVIIIe siècle, sa production apicole de qualité, Bègles dont la ruche illustre la devise de la commune, Cestas car la ville était productrice de miel, Neuvic-sur-l'Isle dont les ruches sont celles des armoiries des anciens seigneurs Mellet dont le nom faisait allusion au nom latin du miel, mel.
- Auvergne: Brioude contesté par les chanoines-comtes du Chapitre St-Julien mais qui s'imposera lors de la Révolution.
- Basse-Normandie: La Ferté-Macé dont la ruche représente l'activité industrielle de la ville liée au textile, représentée par une navette.
- Centre: Achères dont la ruche rappelle le nom originel du lieu.
- Champagne-Ardennes: Courtisols où la ruche et les abeilles constituaient probablement la marque de M. Massez qui possédait une usine de chaussures et qui avait fait représenter ce blason sur sa maison et sur la mairie qu'il offrit à la Commune. Cette ruche et ces abeilles symbolisaient sans doute le dynamisme et les activités de son usine.
- Haute-Normandie: Bihorel.
- Franche-Comté: Grand'Combe-Chateleu
- Haute-Normandie: Elbeuf et Maromme
- Ile-de-France: Maisons-Alfortla ruche et les abeilles l’entourant évoquent la laborieuse activité de la commune.
- Languedoc-Roussillon: Bessèges.
- Midi-Pyrénées: Miélan dont la ruche fait peut-être référence au nom de la ville miel... an
- Nord-Pas-de-Calais: Marquion et Marquise où, sans nul doute, la ruche symbolise les activités de la commune: de la mine par les pics, de l'agriculture par le fléau, Ternas, Vermelles pour rappeler qu'en 1690, le curé du lieu mit en déroute des pillards. Il jeta sur eux des ruches par dessus le mur du cimetière dans lequel les habitants s'étaient réfugiés.
- Pays de Loire: Noyen-sur-Sarthe
photo - Rhône-Alpes: Bourg-de-Péage.
- Picardie: Salouel.
- Provence-Alpes-Côte-d'Azur: Mormoiron.
- Rhône-Alpes: Rive-de-Gier, Vernoux-en-Vivarais.

Dans l'église

Abbaye Notre-Dame de Meilleraye, commune de La Meilleraye-de-Bretagne, abbaye cistercienne fondée en 1145, devenue monastère trappiste en 1817.

Quelques familles "enruchées"

Certaines familles avaient une ruche ou plusieurs sur leur blason; il serait intéressant de connaitre la cause de cette présence qui malheureusement ne nous est pas connue:
Derazey ou de Razey, Dufour, Le Boucq de Beaudignies, Exelmans, Méliand, peut-être par rappprochement au latin "mel", miel.

En architecture

Une ou plusieurs ruches symboliseraient l'architecture (?). Mais est-ce le cas, à Paris où nous retrouvons une ruche à l'angle des rues Rambuteau et Pierre Lescot? Sous la troisième république, nous la retrouvons sur la façade de la gare Saint-Lazare, sur le viaduc du métro aérien
ligne Nation-Dauphine, station Jean Jaurès
et le plus souvent sur des immeubles construits à cette époque. Le symbole de la ruche aurait-il remplacé celui du lys royal?

Dans les institutions

Le Museum national d'histoire naturelle choisit une ruche pour illustrer son activité.
Une caisse d'épargne, également.
La Comédie Française a pris une ruche comme symbole avec la devise "Simul et singulis", être ensemble en étant soi-même, comme les abeilles dont l'effort profite à l'ensemble et à elle-même, en servant la communauté.

La ruche des artistes

photoLa ruche était un atelier d'artiste fondé en 1902 par le sculpteur Alfred Boucher situé au 2 du passage de Dantzig dans le 15e arrondissement. Elle accueillit Brancusi, Chagall, Marie Laurencin, Léger, Modigliani, Soutine et bien d'autres.
Ce nom lui fut donné par son créateur, qui considérait que l'activité et la créativité des artistes étaient comparables au bourdonnement des abeilles.

 

Sources

- Virginie BAR et Dominique BREME- Dictionnaire iconologiephoto
- Jean-Claude BELFIORE- Croyances et symboles de l'Antiquité-photo
- Jean-Claude BELFIORE- Grand dictionnaire de la mythologie.photo
- Rémi CHAUVIN- Traité de biologie de l'abeille-photo Histoire, ethnographie et folklore
- Jean CHEVALIER et Alain GHEERBRANT- Dictionnaire des symbolesphoto
- M. de COURCELLES- Dictionnaire universel de la noblesse de France.
- Daniel de la FEUILLE- Devises et emblèmesphoto
- Robert GRAVES- Les mythes grecs.photo
- Henri HAMET- L'apiculteur.photo - Lucia IMPELLUSO- La nature et ses symboles.photo
- Philippe MARCHENAY- L'homme, l'abeille et le mielphoto
- Serge MARTIN- L'abeille et la ruche-Symboles et armoiriesphoto
- Guy de TERVARENT- Attibuts et symboles dans l'art profanephoto
Sur le web:
- Wikipédia.
- Herve Delboy
Pied de page
Retour à l'accueil

Ce site est optimisé pour un écran de 1280x768 et répond aux standards édictés par le W3C.
Il est conseillé d'utiliser un navigateur qui répond favorablement à ces standards.
Contact      © Cl. Bralet/la ruche sauvage