L'abeille dans les traditions

 

Multipliez les fleurs où va dès le matin
La diligente abeille enlever le butin.
Nécessaire aux besoins des nations antiques,
Il fut l'objet de leurs soins domestiques.
Le cygne de Mantoue excita leurs efforts;
De l'abeille, il chanta les mœurs et leurs trésors,
Ses travaux, son épargne, et l'ordre de ses villes,
Son amour pour ses rois, ses discordes civiles,
Et le deuil d'Aristée, et ses essaims perdus,
Par Cyrène et les dieux à ses larmes rendus.
Mais lorsque l'Amérique eut à notre hémisphère
Fait goûter la douceur d'une sève étrangère,
Le suc de ses roseaux fut partout préféré
Aux faciles rayons du miel pur et doré.
Du ciment dont son art formr les édifices
Rien n'a pu jusqu'à nous remplacer les services.
Recherchez donc la cire, et que dans un jardin
Naissent le serpolet, la mélisse, le thym,
Le sainfoin,, l'hyacinthe et ses fleurs parfumées,
qui des essaims légers attirent les armées.
Construisez leur asile, excitez leurs travaux,
Ménagez leurs trésors et, pour guérir lleurs maux,
Des sages de nos jours apprenez l'industrie
Qui sait mieux qu'autrefois nous conserver leur vie.

Rosset- "L'agriculture"

Plantes mellifères des jardins

Dans les jardins, les plantes peuvent associer leurs qualités décoratives à leurs qualités mellifères.

Au potager

choux, haricots, panais, pois

Au jardin fleuri

aconit, ancolie, angélique, aster amellus, bleuet, bourrache, campanules, cléome, consoude du Caucase, coronille, dauphinelle, digitales,épilobes, gauras, giroflée, guimauve, haricot d'Espagne, hellébores, liserons, marjolaine, muflier, népéta, nigelle, onagre, petite pervenche, perovskia, résédas, safran et presque toutes les plantes aromatiques.

Au jardin sauvage

ajoncs, bardane, berce, brunelle vulgaire, bryone doïque, bugle rampante, calament clinopode, cardamine, cardère, carline, centaurées, chardon des champs, chardon penché et lancéolé, chélidoine, coronille, épilobe velu, eupatoire chanvrine, euphorbe des bois, germandrée scorodoine et petit-chêne, gesse sauvage, gléchoma faux-lierre, gui, inule conyze, léontodon d'automne, lierre, linaire vulgaire, liseron des champs, lotier, mauves à feuilles rondes et sylvestre, mélilot, molène, onopordon, panicaut, pissenlit, renouée des oiseaux, salsifis des près, sauge des près, scabieuse, scrofulaire noueuse, sedum, solidage verge-d'or, trèfle rampant, tussilage, vigne vierge, viorne, vipérine.

L'expérience a démontré que les fleurs doubles et toutes celles qui ne portent point de semis sont inutiles aux abeilles. Vous pouvez donc posséder de riches collexctions de plantes rares sans qu'elles aient la moindre utilité pour votre rucher.

Méril Catalan dans "L'apiculteur"

Pied de page
Retour à l'accueil

Ce site est optimisé pour un écran de 1280x768 et répond aux standards édictés par le W3C.
Il est conseillé d'utiliser un navigateur qui répond favorablement à ces standards.
Contact      © Cl. Bralet/la ruche sauvage